Aller au contenu principal

Du financement additionnel nécessaire pour assurer la survie des charités et OSBL

Du financement additionnel nécessaire pour assurer la survie des charités et OSBL

Nouvelle

Imagine Canada continue de réclamer le financement de base, tout en saluant la création du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire

Toronto, le 22 avril 2020 – Les 350 millions $ du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire, annoncés le 21 avril 2020, est une mesure bienvenue qui allégera en partie la pression qui pèse sur les organismes de bienfaisance et sans but lucratif qui assurent la prestation de services aux Canadiens vulnérables. Cela dit, la taille du Fonds est limitée par rapport aux immenses pertes de revenus que les organismes caritatifs ont subies et qu’ils continueront de subir. Des mesures de soutien supplémentaires sont nécessaires pour financer les coûts de fonctionnement de base que les organismes caritatifs doivent prendre en charge afin de maintenir leurs locaux et leurs programmes ouverts, malgré les nouveaux défis posés par la COVID-19.

Les projections initiales d’Imagine Canada indiquent que la pandémie réduira les revenus des organismes caritatifs de 9 à 15 milliards $ et qu’elle entraînera plus de 100 000 mises à pied. Maintenant que les répercussions économiques de l’éloignement physique et d’autres mesures d’urgence deviennent plus claires, ces projections apparaissent vraisemblablement optimistes.

Les premières indications d’un sondage effectué en ce moment par Imagine Canada démontrent à quel point la situation financière des organismes de bienfaisance et sans but lucratif est précaire :

  • approximativement 70 % des organismes déclarent une baisse de leurs revenus;
  • presque deux cinquièmes des organismes ont déjà mis à pied des salariés ou réduit les heures de travail de leurs employés; 
  • 25 % des autres organismes envisagent de mettre à pied des employés ou de réduire leurs heures de travail. 

Cette situation financière est, tout simplement, la plus catastrophique vécue à ce jour par les organismes de bienfaisance et sans but lucratif et ses répercussions sont beaucoup plus graves et généralisées que celles des ralentissements économiques passés, comme celui que nous avons connu en 2008-2009. L’existence même de milliers d’organismes est en péril.

Le gouvernement fédéral a annoncé quelques mesures qui sont bienvenues. Les organismes de bienfaisance et sans but lucratif peuvent être admissibles à la Subvention salariale d’urgence du Canada; les organismes des secteurs des arts et des sports amateurs recevront de l’aide dans le cadre d’un financement annoncé récemment et les organismes qui offrent des services de première ligne d’urgence bénéficient d’un nouveau financement (comme le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire) pour faire face à une demande en hausse vertigineuse. 

Ce qui manque jusqu’à présent, c’est le soutien général du gouvernement pour assurer la survie de tous les organismes de bienfaisance et sans but lucratif. C’est pour cela que nous continuons de réclamer la création d’un Programme de subventions pour la résilience du secteur et que nous exhortons les organismes du secteur à joindre leurs efforts aux nôtres en adressant une lettre à leur député(e). Le Programme aiderait les organismes touchés par la crise à assumer leurs coûts de fonctionnement de base et à continuer de servir les collectivités, non seulement aujourd’hui, mais aussi quand le Canada sortira de la crise de la COVID-19. Nos collectivités sont considérablement renforcées par les organismes de bienfaisance et sans but lucratif qui exercent leurs activités dans des domaines aussi diversifiés que la santé, la formation professionnelle, l’aide aux aînés, l’établissement des immigrants et des réfugiés, les services sociaux et la réduction de la pauvreté, les arts et la culture, les lieux de culte, la protection et la gérance de l’environnement, le sport amateur, la protection des animaux, les droits de la personne et l’égalité des genres, le développement international, la réconciliation, l’itinérance et les refuges pour les personnes qui fuient la violence familiale. Notre secteur n’est pas un aspect de la vie canadienne « facultatif, mais pratique », il fait partie du tissu même de la société canadienne.

D’importantes ressources ont été investies pour aider les familles et les particuliers à faire face à ce bouleversement économique et pour s’assurer que les entreprises — qu’elles soient jugées essentielles ou non — seront en mesure de reprendre leurs activités quand cette crise de santé publique s’affaiblira. Les organismes de bienfaisance et sans but lucratif méritent la même considération et la satisfaction de tous leurs besoins

Imagine Canada
Imagine Canada est un organisme de bienfaisance national dont la mission est de faire la promotion des organismes caritatifs du Canada. Nos trois grands objectifs sont de renforcer la voix collective du secteur, de créer des possibilités d’établissements de liens et d’apprentissage mutuel et de renforcer la capacité du secteur de réussir. 

www.imaginecanada.ca | Twitter: @ImagineCanada | Facebook: /ImagineCanada 

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Émilie Pontbriand
Gestionnaire, communications corporatives
epontbriand@imaginecanada.ca
(416) 597-2293 poste 319

PARTENAIRES NATIONAUX