Aller au contenu principal

Nouvelles données publiées par Statistique Canada : précieuses, mais insuffisantes

Nouvelles données publiées par Statistique Canada : précieuses, mais insuffisantes

Mention de source : Youth Centres of Calgary (YCC)

Pour prendre des décisions éclairées, nous avons besoin d’informations exactes et actuelles. Malheureusement, depuis un certain temps déjà, le secteur à but non lucratif (secteur des OBNL) souffre d’un réel déficit en matière de données. Par conséquent, des décisions sur le plan des politiques publiques, du financement et des organisations sont prises sans accès à des renseignements de base sur les contributions économiques et les chiffres d’emploi du secteur ainsi que les organismes qui le composent.

La collecte de données de meilleure qualité est l’une des priorités que nous, aux côtés de nombreux autres représentants du secteur, réitérons depuis quelque temps déjà. Ces efforts se sont traduits par la publication de plusieurs importants ensembles de données sur le secteur des OBNL par Statistique Canada au cours de la dernière année. Dans ce billet, nous faisons le point sur ce que ces données révèlent sur l’état du secteur et sur les prochaines étapes dans ce dossier.

Données sur les ressources humaines des OBNL et organismes de bénévolat

En avril dernier, Statistique Canada a publié de nouvelles données sur les ressources humaines dans le secteur des OBNL pour la période de 2010 à 2019, y compris des renseignements sur la taille, les caractéristiques démographiques, la rémunération et le profil éducationnel de notre main-d’œuvre. En effet, ces données représentent une mine d’or d’information, dont les suivantes :

  • la main-d’œuvre du secteur des OBNL compte 2,5 millions de personnes, dont 77 % sont des femmes;
  • le secteur affiche des écarts salariaux persistants en fonction du genre et de l’origine ethnique;
  • la main-d’œuvre du secteur compte de plus en plus d’employés issus des communautés noires, autochtones et de personnes de couleur.

Cette information sur les effectifs revêt une importance particulière pour les employés et les dirigeants dans le secteur, car elle nous permet de planifier, de détecter les aspects à améliorer (p. ex. les écarts salariaux) et de comprendre le rôle et la place de nos organismes dans le grand contexte du secteur des OBNL. Pour les responsables politiques, ces données permettent de dresser un portrait plus exact de la main-d’œuvre touchée par leurs décisions et politiques. Puisque ces données ont été recueillies en 2019, soit avant les bouleversements amenés par la pandémie, elles constituent un précieux point de référence pour comprendre les répercussions de la COVID-19 sur les tendances en matière d’emploi dans le secteur des OBNL.

Données sur la situation des entreprises

Depuis le début de la pandémie, Statistique Canada réalise des sondages trimestriels sur la situation des entreprises, le plus récent datant du début de 2021, dans le but d’évaluer les besoins des entreprises pendant et après la pandémie de COVID-19. Malgré ce que semble indiquer leur nom, les sondages ne s’adressent pas uniquement aux organisations du secteur privé, mais à l’ensemble des employeurs, dont ceux du secteur des OBNL. Encore une fois, les résultats fournissent de précieuses informations sur les difficultés vécues par les OBNL, leurs prévisions à long terme et l’incidence de la pandémie sur leurs revenus. Nous retenons notamment les résultats suivants :

  • La part des organisations ayant enregistré une baisse de revenus entre 2019 et 2020 est le même dans les secteurs des OBNL et privé (56 %).
  • Un avenir incertain : seulement 43 % des OBNL pourront maintenir leurs activités au niveau actuel de dépenses et de revenus pendant encore 12 mois ou plus avant d’envisager des mises à pied. Seulement 47 % d’entre eux pourront maintenir leurs activités au niveau actuel de dépenses et de revenus pendant encore 12 mois ou plus avant d’envisager la faillite ou la fermeture.
  • Les OBNL s’adaptent sans cesse : ils sont plus susceptibles que les entreprises privées de vouloir continuer à travailler et à offrir leurs services en mode virtuel, et plus susceptibles de prévoir adopter ou intégrer de nouvelles technologies.
  • Les OBNL ont été beaucoup plus enclins que les entreprises privées à adopter des mesures pour atténuer les effets de la COVID-19 et à offrir de nouveaux services de soutien à leurs employés, p. ex. en santé mentale, en réaction à la pandémie.

Ces données nous permettent de mieux comprendre les effets de la COVID-19 sur nos organismes et comment les défis des OBNL diffèrent de ceux vécus par les entreprises privées. Statistique Canada poursuivra la publication des chiffres sur la situation des entreprises à un rythme trimestriel et nous offrira ainsi une source d’information régulière sur l’état des OBNL pendant la période de relance.
 

La contribution économique des OBNL et organismes de bénévolat

En mars 2021, Statistique Canada a publié de nouvelles données sur les contributions économiques du secteur des OBNL en 2019 et en 2020, dont sa contribution au produit intérieur brut (PIB) et ses chiffres d’emploi. Nous sommes ainsi en mesure de comparer les tendances de la dernière année à la période juste avant le déclenchement de la crise de COVID-19 pour mieux comprendre les répercussions économiques de la pandémie sur notre secteur. Voici quelques données phares :

  • le secteur des OBNL contribue pour 8,7 % au PIB;
  • le secteur des OBNL emploie 2,5 millions de personnes;
  • plus tôt cette année, la situation des revenus dans le secteur des OBNL s’est partiellement rétablie par rapport au sommet de la première vague durant le deuxième trimestre de 2020.

Dans une récente lettre ouverte à la ministre Freeland sur l’avancement de l’égalité des genres par des investissements dans le secteur des OBNL, nous avons avancé que la contribution économique de notre secteur est souvent négligée en raison de la perception de notre travail comme un travail de soin associé surtout aux femmes. Nous avons absolument besoin de données économiques pour démontrer que notre secteur mérite d’être traité sur un pied d’égalité avec d’autres secteurs économiques à prédominance masculine.

La publication de ces données, de même que celles sur les ressources humaines mentionnées précédemment, s’inscrit dans le Compte satellite des institutions sans but lucratif et du bénévolat qui fournit une analyse descriptive économique de la taille, de la portée et de la nature du secteur des OBNL canadien. Après des mises à jour régulières du Compte entre 2004 et 2010, de nouvelles données n’ont été publiées que deux fois depuis (en 2019 et en 2021). Nous continuerons à réclamer des mises à jour régulières de ces données.

Dossier des données : le chemin parcouru et suite

Après un long passage à vide en matière de données sur le secteur des OBNL, de nouvelles informations ont commencé à circuler grâce aux mises à jour mentionnées et à un récent sondage par approche participative sur la diversité au sein des conseils d’administration dans le secteur des OBNL. Outre ces publications, dans son deuxième rapport publié récemment, le Comité consultatif sur le secteur de la bienfaisance a formulé trois recommandations en matière de données qui, si elles devaient être adoptées par le gouvernement, permettraient d’aborder certains des défis de longue date du secteur dans ce dossier. De plus, le gouvernement, dans son budget de 2021, a pris plusieurs engagements en matière de données, dont ceux de mettre en place un plan d’action sur les données désagrégées et d’améliorer les mesures utilisées pour évaluer la qualité de vie. Nous ne disposons que de peu de détails sur ces initiatives pour l’instant et travaillons pour savoir si elles permettront de faire avancer les priorités du secteur en matière de données.

Le progrès réalisé dans ce dossier jusqu’à maintenant n’aurait pas été possible sans le travail de plaidoyer constant de nombreux représentants du secteur. En même temps, en l’absence d’un engagement du gouvernement pour fournir des mises à jour régulières de ces ensembles de données et pour combler d’autres lacunes de données, nous restons loin de notre but. C’est pour maintenir cet élan créé par les annonces récentes et pour continuer à faire avancer ce dossier qu’Imagine Canada et le Ontario Nonprofit Network réuniront de nouveau le groupe de travail sur les données fédérales au cours de l’été 2021.

Abonnez-vous à 360°
Restez informé des nouvelles, activités et points de vue provenant de notre secteur.
Vous pouvez vous désabonner en tout temps en cliquant sur le lien indiqué dans votre courriel de confirmation.
Imagine Canada | 65 St Clair Avenue East, Suite 700, Toronto, ON M4T 2Y3
info@imaginecanada.ca
First and Last name
Language
two people elbow bumping
Autre blogue

La création de partenariats pour stimuler l’innovation et l’expérimentation pendant la pandémie : transformer la crise en possibilité

Le monde autour de nous évolue et nous devons évoluer en même temps que lui afin de réellement apporter les changements que nous souhaitons.

Junaid Habibi (auteurs invités)

Autre ressource

Enquête sectorielle : Les répercussions inégales de la pandémie sur les organismes caritatifs canadiens