Aller au contenu principal

Une nouvelle coalition d’organismes sans but lucratif lance un mouvement collectif pour obtenir une « maison » au sein du gouvernement

Une nouvelle coalition d’organismes sans but lucratif lance un mouvement collectif pour obtenir une « maison » au sein du gouvernement

Communiqué de presse

Ottawa, 23 juin 2021 – Aujourd’hui, plusieurs organismes de bienfaisance et sans but lucratif ont lancé la Coalition pour le secteur communautaire. En combinant les efforts et les ressources, la Coalition plaide pour la création d’une « maison » au sein du gouvernement dont la mission serait de créer un secteur de la bienfaisance et sans but lucratif plus fort, plus résilient et plus efficace au profit de toutes les personnes au Canada.

Les organismes de bienfaisance et sans but lucratif sont essentiels pour assurer la santé, le bien-être et la prospérité des collectivités. Cela est d’autant plus évident dans le cadre de la COVID-19 », souligne Andrea Dicks, présidente de Fondations communautaires du Canada. « Nous devons élaborer une approche cohérente et stratégique qui exploite les connaissances, l’expertise, les idées locales et les données du secteur — non pas en tant que fournisseur de services au gouvernement, mais plutôt en tant que partenaire. Une “maison” au sein du gouvernement est logique sur le plan économique, et surtout, elle offrira des avantages à la collectivité. »

Le secteur de la bienfaisance et sans but lucratif comprend 170 000 organismes au pays qui offrent des services et du soutien aux personnes vulnérables. Ce secteur génère approximativement 8,7 pour cent du PIB national du Canada, a une valeur nette de 189 G$, compte une main-d’œuvre de 2,5 millions de personnes, dont 80 pour cent sont des femmes, et emploie plus de 10 pour cent de la population canadienne. Au total, les organismes de bienfaisance et sans but lucratif représentent plus d’emplois et d’activités économiques que les secteurs du pétrole et du gaz, de la fabrication et de la foresterie.

« Le fait d’avoir une “maison” au sein du gouvernement renforcera le secteur de la bienfaisance et sans but lucratif », affirme Bruce MacDonald, président-directeur général d’Imagine Canada. « Cela permettra de créer le type de cadre politique, de programmes et d’investissement fédéraux qui ont été employés avec succès dans d’autres secteurs économiques, notamment le transport, l’agriculture et les petites entreprises, qui bénéficient tous du soutien du ministère fédéral. »

En outre, la Coalition pour le secteur communautaire croit qu’une « maison » au sein du gouvernement permettrait au secteur d’obtenir du financement, d’offrir du travail décent, d’investir dans la transformation numérique, de compter sur des données de qualités et de profiter d’une réglementation plus favorable.

« La pandémie est une crise mondiale qui est gérée à l’échelle locale, et le secteur sans but lucratif et caritatif est essentiel à la coordination des interventions qui répondent aux besoins des personnes, des familles et des collectivités vulnérables », a déclaré Dan Clement, président-directeur général de Centraide Canada. « Une reprise équitable nécessitera des organismes de bienfaisance et sans but lucratif solides; aussi, le moment est venu de travailler en collaboration avec le gouvernement pour investir dans le secteur et le transformer afin que nous puissions répondre aux besoins des collectivités, aujourd’hui et dans l’avenir. »

La création d’une « maison » au sein du gouvernement est un processus collaboratif, et la Coalition pour le secteur communautaire accueille chaleureusement l’appui et l’intérêt d’autres organismes. Nous savons qu’en travaillant ensemble, nous pouvons garantir le succès continu d’un secteur social dynamique, résilient et novateur qui peut contribuer à bâtir une société plus équitable pour toutes les personnes.

Pour en savoir plus, visitez : www.nonprofitcoalition.ca.   
 
-30-